Interview avec Marco De Angelis, PDG de GDA Marmi e Graniti, sur le choix du Multifils Breton Paragon

Détails
Date:
12 Décembre, 2018
Je m'appelle Marco De Angelis et je suis propriétaire et PDG des sociétés GDM Marmi et De Angelis Giovanni de Massa Carrara.

Notre activité est à la fois l'excavation et la transformation du marbre, en l'occurrence le marbre de Carrare qui, comme vous le savez, est l'une des pierres les plus connues au monde.
Nous avons commencé cette collaboration avec Breton et il est intéressant de parler des raisons pour lesquelles nous avons fait un choix aussi avant-gardiste, je dirais, d’autant que nous sommes l'une des très rares entreprises à utiliser la Multi-fils uniquement pour couper le marbre.
Une autre chose que j'ai vraiment appréciée de cette machine est (également en termes de) sécurité, parce que l'opérateur est obligé d'arrêter la machine afin d'intervenir à l'intérieur de la machine et surtout, quand il doit changer les fils ou lors de toute maintenance, la machine est toujours complètement arrêtée.
Cela fait partie de la modernité qui touche maintenant aussi notre secteur d’activité. 
Quels sont les avantages, les raisons qui nous ont poussés à relever ce défi ?

Avec ce type de machine, nous pouvons atteindre des vitesses qui, comme cela s'est déjà produit avec le granit, étaient impensables. La deuxième chose est aussi la qualité du sciage, parce que nous parvenons à avoir une coupe très précise et propre et nous en voyons les avantages dans la phase d’usinage et en particulier lorsque nous polissons le produit. 
Un autre aspect intéressant de cette machine est la vitesse avec laquelle il est possible de changer l'épaisseur, parce que nous pouvons facilement décider pour une coupe différente d’un bloc à un autre.
Nous avons réalisé que les problèmes que nous pouvions rencontrer dans la coupe traditionnelle sont aujourd'hui surmontés avec le fil diamanté. 
L'avantage de cette machine est qu'elle n'a pas besoin des travaux de fondation typiques de la scie à lames multiples, donc les coûts sont plus bas, et surtout qu’elle a une vitesse plus élevée dans l'installation.
Selon l’aménagement de l'entreprise, il est possible de l'installer soit à l'intérieur du hangar, soit même dans une partie extérieure du dépôt.
Donc, ayant déjà une scierie avec ses différentes machines en place, nous avons seulement dû enlever les anciennes machines et insérer la nouvelle et je pense que c'est quelque chose de très intéressant pour l'avenir. 
Nous n'avons pour le moment découvert qu'une infime partie de la satisfaction qu'elle pourra nous donner. En termes de bruit, c'est certainement une machine avec moins de décibels que les autres machines de découpe des blocs et en termes de maintenance elle permet aussi d'intervenir directement à l'intérieur de chaque composant.
Nous avons dû apprendre à nous organiser un peu mieux. 
Grâce à l'aide des techniciens Breton, nos opérateurs ont commencé à se familiariser avec la machine et je dois dire que si au début même changer les fils nous semblait une opération ardue, après un mois je vois que pour mes opérateurs le changement du fil est devenu un jeu d’enfant ; nous réussissons maintenant facilement à mettre des blocs de différentes tailles et même à coupler deux blocs différents, sur 70 fils nous en enlevons 10, nous en ajoutons 2, etc...
Ainsi, comme pour toutes les choses, si la machine est bien construite et a un concept d'usinage simple, ce n'est qu’une question de temps avant que tout ne devienne une pure routine.
Je dois dire que les techniciens Breton ont fait preuve de professionnalisme, comme l'a constaté l’un de nos techniciens qui les a assistés pour essayer d'apprendre la machine pendant le montage.
Une chose importante à propos de cette machine, qui est maintenant une caractéristique de routine dans toutes les machines modernes, c'est que lorsqu'une erreur est signalée par la machine, celle-ci peut être lue automatiquement par Breton, afin de pouvoir intervenir ou au moins nous dire ce qui arrive à la machine.  
Il est également vrai que ceci n’est pas seulement important pour l'assistance mais avec l' industrie 4.0 nous essayons de nous interfacer directement avec la machine afin d'avoir chaque jour son planning, la production, ou voir la vitesse et l'historique de coupe de la machine.
Ceci nous permet d'optimiser à la fois les usinages et le produit final. 
J'ai choisi Breton car il y a eu ce déclic dans la collaboration : cette machine, qui est la première installée à Carrare uniquement pour la coupe des blocs de marbre, devra également être un point de départ, une expérience pour améliorer l'épaisseur de la coupe du fil et, je l'espère aussi, augmenter les vitesses de coupe. 

Contacts

Contactez-nous !
Pour que nous puissions vous recontacter, veuillez remplir le formulaire suivant.